As-tu déjà entendu parler du sobacha ? Pour ma part, je l’ai découvert et testé pour la première fois en 2015 après les excès des fêtes de fin d’années. J’ai recherché une solution pour détoxifier mon organisme et à l’époque c’était une solution qui commençait à se faire connaître en France. Mais aujourd’hui, je pense qu’elle est un peu tombée dans l’oubli comme tous les produits tendance qui ne restent en lumière qu’un temps. Pourtant, cet ingrédient qui nous vient tout droit du Japon est très prisé là-bas. Quels sont ses bienfaits ? Comment le consommer ? Et où peut-on l’acheter ? Je t’explique tout ça dans l’article.

Qu’est-ce que le sobacha ?

Traditionnellement, le sobacha est une infusion à base de graines de sarrasin torréfiées, appelées aussi kasha et que les japonais consomment et apprécient pour ses vertus santé et détoxifiantes.

Mais c’est aussi une spécialité de l’Europe de l’Est qui est très appréciée pour son goût unique et sa texture croquante. En effet, le kasha a une saveur très particulière qui rappelle la noisette et le sésame grâce à la torréfaction des grains de sarrasin. Le sobacha est une alternative saine aux céréales traditionnelles comme le riz ou le blé.

  • Il est riche en vitamines, en minéraux (magnésium, calcium, potassium, ainsi qu’en vitamine B). Tout ce qu’il faut pour lutter contre la fatigue ! Alors pour une cure printannière, ce serait le bon moment.
  • Il contient également une bonne dose de protéines végétales pour diminuer la sensation de faim.
  • Il convient parfaitement aux personnes souhaitant adopter une alimentation plus saine ou sans gluten et peut être consommé à tout moment de la journée comme il ne contient pas de théine.

Tu peux trouver des graines de sarrasin grillées un peu partout sur Internet. On en vend notamment des bio sur le site de Greenweez. Lorsque je l’avais essayé à l’époque, c’était un produit près à boire en cure. Une recette de Valérie Orsoni, coach minceur du bootCamp, dont vous avez sûrement déjà entendu parler. Elle avait justement toute une gamme de ce complément alimentaire.

J’avais opté pour le sobacha Detox Plus qui était à base de graines de sarrasin grillées, d’extraits de pissenlit, de pomme, d’artichaut, de chou rouge, de pépins de pamplemousse, de persil et de pectine de pomme. Bref, un ensemble d’ingrédients qui permettent d’éliminer un maximum des toxines accumulées. Il était bien entendu sans gluten et 100% naturel alors je ne pouvais qu’approuver.

Comment consommer le kasha ?

Le kasha peut être consommé sous différentes formes. Il peut être cuisiné en galettessalades, infusion ou encore en accompagnement de plats en sauce.

  • Les galettes de kasha sont particulièrement populaires et peuvent être salées ou sucrées. Elles sont réalisées à partir d’une pâte à base de farine de kasha, d’eau froide et d’une pincée de sel. Pour réussir sa cuisson, il est conseillé de le faire cuire dans une casserole avec de l’eau bouillante pendant environ 20 minutes à feu doux. Il est important de bien égoutter les grains de sarrasin après la cuisson pour éviter qu’ils ne soient trop humides.
  • Les grains de kasha peuvent également être grillés à la poêle avec des légumes comme les oignons, les tomates ou encore les poivrons pour une recette riche en saveurs.
  • Il peut également être utilisé pour réaliser des desserts gourmands comme des gâteaux ou des biscuits. Pour cela, il suffit de mélanger de la farine de kasha avec de la farine de blé et de la levure pour obtenir une base de pâte. Cette pâte peut ensuite être agrémentée d’ingrédients variés comme des noix, des raisins, des amandes ou encore des pépites de chocolat pour un résultat délicieux et moelleux.
  • Pour ma part, je l’ai consommé comme boisson en utilisant une boîte contenant 7 unidoses de 10 ml avec un embout à pousser. J’avais un peu galéré au début pour l’enlever mais j’avais fini par prendre le coup de main ^^. On le mélange avant de le verser dans un verre d’eau chaude ou froide.

Si tu le prépare toi-même ce thé, il faut laisser infuser entre 7 à 10 minuter selon si tu préfères un goût plus ou moins prononcé. Je te conseille d’opter plutôt pour une dilution dans une bouteille de 50 cl d’eau car le goût est assez prononcé. A l’odeur et en arrière bouche, cela rappelle le caramel mais à force d’en reprendre, je me suis rendue à l’évidence que ça se rapprochait plus du goût du blé grillé. Ne t’inquiètes pas, on s’habitue avec le temps.

Si tu as déjà testé, n’hésites pas à laisser ton retour en commentaire et à donner ton avis sur la façon dont tu le consommes et tes habitudes (en cure ou par moment).

photo newsletter

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils et astuces disponibles dans mes articles

Je ne spamme pas ! Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Comments

  1. avatar

    Hello,

    Je connaissais le kasha mais absolument pas l’infusion que l’on peut faire avec ! Merci donc pour la découverte du sobacha 🙂

    Bises

    1. avatar

      Helloa Julie ! C’est avec plaisir ^^. Bises, Audrey

  2. avatar

    Hello!
    Comment vas tu? Je fait souvent des cures de compléments alimentaires mais je ne connaissais le sobacha! Ça a l’air top pour éliminer le toxines 🙂 Merci pour la découverte!
    Bisous et bonne semaine
    Mimi

    1. avatar

      Hello Myriam ! Ca va et toi ? Avec plaisir pour la découverte 🙂 !
      Prends soin de toi, bises, Audrey

  3. avatar

    Coucou Audrey,

    Je ne connaissais pas mais je suis contente d’avoir lu ton article. Après les fêtes ou les vacances d’été j’aime bien détoxifier mon organisme…

    Bisous bonne soirée

    1. avatar

      Hello Priscillia,

      Toutes les actuces sont bonnes à prendre 🙂. J’en découvre régulièrement.

      Passes une bonne journée, bises ! Audrey

  4. avatar

    Hello,
    Je fais très régulièrement des cures de compléments alimentaires, mais je ne connaissais pas le sobacha !
    J’aurai donc appris quelque chose aujourd’hui ! Merci beucoup
    Belle journée

    1. avatar

      Hello Nati !

      Tu as raison, les complément alimentaires sont toujours utiles lorsque notre organisme n’a pas ce dont il a besoin ^^. bises à toi

  5. avatar

    Hello !
    Je ne connaissais pas du tout le sobacha, c’est très intéressant. Merci pour la découverte !
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *